Les fuites urinaires peuvent survenir chez l’homme comme chez la femme, et ce à n’importe quel âge : ne soyez donc surtout pas gêné(e) si ça vous arrive – ça peut arriver à tout le monde ! Ces petites fuites peuvent constituer un désagrément léger, ou, à l’inverse, représenter un problème majeur qui fiche le désordre dans votre vie de tous les jours. Elles ont un impact sur un tas de choses dont on pensait jusqu’alors qu’elles allaient de soi, comme porter un maillot de bain très révélateur, faire du trampoline avec les enfants, courir … et faire l’amour sans avoir peur d’avoir une fuite pendant le rapport. Elles peuvent également avoir un impact négatif non négligeable sur la vie en société et les relations personnelles et intimes, en raison de ce qu’elles nous poussent à éviter les sorties et certaines activités.

Dans certains cas extrêmes, ces pertes urinaires involontaires peuvent survenir sans crier gare, de jour comme de nuit, ou se déclencher dans certaines situations particulières, comme lorsqu’on fait du sport, rit, tousse ou éternue. La quantité d’urine perdue en cas de fuite involontaire varie d’une personne à l’autre, et peut donner lieu à une tache humide, rapidement disparue, autant qu’à un véritable incident qui obligera à se changer. Quelle que soit la gravité de ces fuites urinaires, une chose est certaine : celles et ceux qui en souffrent en sont profondément gênés.

Il peut être opportun de consulter un professionnel de santé, qui vous posera un certain nombre de questions telles que :

  • Comment et quand se produisent ces fuites ? Se produisent-elles uniquement lorsque vous faites de l’exercice physique, que vous éternuez, toussez ou riez ? À chaque fois, ou seulement de temps en temps ? Se produisent-elles sans crier gare, de manière totalement inattendue?
  • À quelle fréquence allez-vous aux toilettes ? Êtes-vous pris(e) d’une envie incontrôlable de courir aux toilettes, ou y allez-vous souvent pour éviter ces fuites urinaires ? Vous levez-vous la nuit pour aller aux toilettes, et si oui, combien de fois ?
  • La quantité d’urine en cas de fuite est-elle importante ? Vous en rendez-vous compte, utilisez-vous des protections hygièniques , vous est-il déjà arrivé qu’à la suite d’une fuite urinaire, et votre sous-vêtement, et votre vêtement du dessus, aient été mouillés ?

Les fuites urinaires qui se produisent lorsqu’on tousse, qu’on éternue, qu’on fait du sport ou qu’on soulève des objets lourds sont le symptôme d’une incontinence d’effort. En revanche, le fait de ressentir un besoin d’uriner pressant et soudain, même en dormant, qu’il peut être difficile de contrôler jusqu’au moment où l’on a atteint les toilettes, est le symptôme d’une incontinence d’urgence, également appelé « incontinence d’impériosité ».

Une incontinence peut être soignée de plusieurs manières, en fonction de la quantité d’urine perdue lors de ces fuites urinaires : utilisation de protection hygieniques pour les petites fuites occasionnelles, intervention chirurgicale pour les cas graves. Dans la plupart des cas, il est bon de rappeler que tonifier son périnée peut mettre fin, une bonne fois pour toutes, à ces petits – et, parfois, plus grands – désagréments.

Découvrez INNOVO

Le dispositif médical INNOVO est une solution qui aide à renforcer votre périnée et à agir contre les fuites urinaires. INNOVO est un traitement d'auto-rééducation totalement externe dont l'efficacité est cliniquement prouvée.

Bien installé chez vous, le short INNOVO permet de contracter 180 fois les muscles du périnée à chaque séance de 30 minutes. Sa technologie brevetée envoie des impulsions ciblées sur les nerfs des muscles du périnée via des électrodes intégrées dans le short.

INNOVO agit efficacement ! Résultats de nos études cliniques :

  • 80% des utilisateurs ont observé une nette réduction des fuites urinaires après 4 semaines1
  • 87% des utilisateurs ont déclarés avoir repris le contrôle de leur vessie après 12 semaines2
  • 90% des utilisateurs n’hésiteraient pas à recommander cette technologie3

1 Soeder S, et al, A randomised, controlled, double-blind, clinical study to compare two neuromuscular stimulator devices in female stress urinary incontinence: Effects on symptoms and quality of life. IUGA Conference 2018

2 R. Dmochowski – Novel external electrical muscle stimulation device for the treatment of female stress urinary incontinence: randomized controlled noninferiority trial versus intravaginal electrical stimulation. ICS Conference 2018

3 Observational study on the treatment of stress urinary incontinence with Innovotherapy, April 2014

Posez-nous une question